Devis marketing digital : ce qui peut arriver si vous prenez systématiquement le moins cher

La vie est faite de priorités.
Et aucune entreprise, aucun indépendant ne dispose d'un budget extensible. Or, certains investissements sont plus rentables que d'autres à court terme. Du moins en apparence.
Lorsqu'il s'agit de prestations en marketing digital, de la rédaction web au webdesign, en passant par le community management ou la création de site web, certains optent systématiquement pour la moins chère.
(... On nous dit dans l'oreillette que ce n'est pas propre au marketing digital.)
Mais vous n'avez pas envie de découvrir au dernier moment que votre assurance voiture low cost ne prévoit pas d'assistance pour un accident survenu près de chez vous ou qu'il n'y a pas de draps dans votre chambre d'hôtel pas chère ?
Alors vous ne voudrez pas non plus de ceci lorsqu'il s'agit de votre marketing digital. Voici quelques exemples de mauvaises surprises que vous pourriez avoir en choisissant un service de marketing digital pas cher.

Des textes bâclés, creux, répétitifs

Chacun ses sujets de prédilection et certains rédacteurs maîtrisent assez bien certaines thématiques pour écrire à la volée des textes sans grand intérêt informationnel mais exacts et un minimum structurés.
Pour autant, nous autres rédacteurs, sommes gênés lorsque nous lisons ce types de textes. Car nous savons. Surtout à Marseille.
Et tous ceux qui aiment se renseigner avant de prendre leur décision, aussi.
Nous savons que ces textes ont été rédigés à la va-vite par un rédacteur pressé d'en finir. Or, il n'est pas rare de tomber sur ces textes enfonçant des portes ouvertes, bourrés de poncifs, et/ou se paraphrasant lui-même 3 ou 4 fois.
Ces textes sont généralement rédigés en 15 à 20 minutes, le temps pour son auteur/auteure de taper des phrases les unes à la suite des autres, sans autre intérêt que celui de répéter des mots clés et de les diluer dans 1 000, 1 500 mots. Et payés une poignée d'euros.

Ça pourrait ne poser aucun problème si les acheteurs de ce type de service de rédaction web ne jouaient pas en fait sur une usurpation : ces textes se font passer pour des articles avec des informations utiles à l'internaute.

C'est sur cette usurpation qu'ils jouent, d'ailleurs, pour attirer les internautes.

Or d'information utile, il n'est jamais question dans ces textes, puisque leur but n'est que de diluer des mots clés au milieu d'une loghorrée dans laquelle on n'apprend jamais rien.
Méfiance tout de même : donner à lire des textes SEO pas cher, c'est comme vendre des chaussures en faux cuir : ça fait fuir ceux qui aiment la qualité (et prêts à payer pour).

Un community management cheap et robotisé

Il y a autant de prestations en community management possibles qu'il y a de comptes sur les réseaux sociaux.
Et pour être tout à fait honnête, il n'est pas simple de transformer des "fans", des "abonnés" ou des "followers" en acheteurs. Il faut donc alimenter en contenu chacun de vos publics-cibles et, parfois, miser sur la légèreté. Traduction : poster une photo spontanée et décalée plutôt que le PDF de l'œuvre intégrale de Goethe. Cela ne veut pas dire qu'il faut tomber dans le cheap.
  • En 2019, on ne devrait plus tomber sur cette énième citation de Paulo Coehlo en écriture cursive, apposée sur un paysage triste.
  • En 2019, on ne devrait plus être exposé à des phrases lénifiantes sur la vie, l'amour, l'amitié. On n'en peut plus.
  • En 2019, on ne devrait plus non plus tomber sur ces fils d'actualité alimentés de façon automatique, sans aucune intervention humaine, juste pour combler un vide.
  • En 2019, "RT si tu es d'accord" ou "Tagges tes potes" sont devenus des blagues.
  • En 2019, on devrait privilégier la qualité sur la quantité.
Et oui, on peut être community manager et faire des anaphores.

La meilleure citation de Paulo Coelho, selon nous

Des vidéos Youtube mal référencées

Payer un prestataire au lance-pierre, qu'il s'agisse d'une agence ou d'un indépendant, c'est prendre le risque de se retrouver avec le même niveau de service qu'un billet OUI TGV.
Vous savez, ce billet de train "pas cher" qu'il faut réserver 3 mois à l'avance, qui part à 6h20 (du matin), arrive à 40 km de Paris (10€ en plus pour aller jusqu'à Châtelet), n'autorise qu'un petit bagage cabine (10€ en plus pour une vraie valise)... N'en jetez plus!
Il se trouve que la vidéo prend de plus en plus d'importance dans le marketing digital. Nous le voyons en tant qu'utilisateurs et, en tant qu'annonceur, il est logique de vouloir utiliser ce type de contenu pour améliorer l'engagement sur son compte et ainsi augmenter la portée des autres contenus.
Or, la visibilité de ces vidéos, qui vous ont demandé du temps, des efforts (et du budget) est proportionnelle au soin que l'on met à les publier : titre, description, retranscription, liens vers d'autres contenus, mots-clés, ...
Comme le SEO, le référencement de vidéos -sur Youtube en l'occurrence - exige un travail soigné et méticuleux. Du temps, en fait.
Uploader une vidéo, ça prend 5 minutes.
La référencer, beaucoup plus que ça.

Dans les 2 cas, il s'agit de "mettre en ligne une vidéo". Mais n'importe qui peut voir la différence entre une vidéo postée à la va-vite et au titre semblable à une onomatopée, et une vidéo bien renseignée et mise en valeur.

N'importe qui peut comprendre que, mise en valeur, une chouette vidéo pourra donner tout son potentiel. Et que toutes ces petites actions qui mettent en valeur une vidéo prennent du temps.

Or un prestataire en marketing digital, c'est un peu comme un plombier : pourquoi prendrait-il le temps de faire des finitions pour lesquelles il n'est pas payé ?

Des campagnes Adwords et Display mal paramétrées

Il est un dernier levier en marketing digital qui ne souffre d'aucun demi-effort. Nous voulons parler des campagnes Adwords et Display.
Créer des campagnes Google Adwords + Display et les optimiser est un véritable travail d'orfèvre :
  • constitution des groupes d'annonces,
  • rédaction des annonces,
  • choix des mots-clés et exclusions,
  • paramétrages géographiques et horaires,
  • URL,
  • Choix des visuels pour le Display,
  • Budget...
Si une campagne Adwords n'affichera vos publicités textuelles que dans Google, les publicités "Display", elles, peuvent atterrir sur des sites, comment dire... Surprenants.
En effet, selon la régie publicitaire utilisée, et surtout si c'est "pas cher", il ne faudra pas s'étonner de voir votre jolie publicité au milieu de contenus peu ragoûtants, voire dégradants pour votre image de marque. Qui risque de prendre cher, du coup.

Il y aurait bien d'autres écueils rencontrés lorsqu'on choisit systématiquement un devis "pas cher" et que nous n'avons pas pu lister ici. Ils feront l'objet d'un prochain article d'utilité publique.

En attendant, n'hésitez pas à partager vos expériences malheureuses (ça fait du bien d'en parler).

#Make_the_Digital_Marketing_Great_Again