La rédaction d’articles optimisés pour le SEO : le vrai, le faux, le probable, les préjugés

La rédaction d'articles optimisés pour le SEO est devenue en quelques années le point névralgique du référencement naturel. Aujourd'hui, tous les entrepreneurs et dirigeants savent qu'ils ne peuvent aller sur le web sans un site sécurisé mais aussi bien référencé. Or, le référencement naturel se base sur trois éléments :

  1. L'optimisation technique du site : sa sécurité, une bonne gestion du cache, des pages "légères"
  2. Le netlinking : maillage interne + backlinks
  3. Le contenu : optimisation des images et surtout, texte optimisé pour le SEO.

Et force est de constater que depuis quelques années, c'est la course à la rédaction SEO. Et depuis 11 années maintenant que nous produisons du contenu optimisé pour le SEO, nous avons entendu beaucoup, BEAUCOUP de choses. Parfois ce sont des mythes, et parfois c'est vrai.

Passons en revue ces idées reçues sur la rédaction optimisée pour le SEO 🤓

Est-ce que faire appel à un rédacteur coûte cher ?

OUI et NON

Quand on fait appel à ses premiers prestataires, il arrive qu'on pense que ça va coûter très cher, sous-entendu : pour ce que c'est.
En effet, tout repose sur la perception que l’on a d’un service de rédaction et il se passe parfois beaucoup de temps avant qu’un entrepreneur ou un dirigeant ne se décide à faire appel à une agence de marketing web ou un rédacteur indépendant pour rédiger ses contenus professionnels.

Très souvent d’ailleurs, on croit avoir les ressources en interne et, à l’occasion d’un creux d’activité, on a bien rédigé ça ou là trois ou quatre articles pour alimenter le blog (et montrer qu’on est vivant !). Mais rédiger des articles optimisés pour le SEO afin d'alimenter un blog professionnel sur le long terme, mois après mois, semestre après semestre, c’est un peu comme le community management : on sait qu’on doit s’en occuper mais on n’a pas le temps. Et au fond, on n’est pas si à l’aise que ça.

En fait, vous faites appel à un rédacteur ou à une agence lorsque vous vous rendez compte que le temps que vous mettez à rédiger n’est pas aussi rentable que si vous l’employiez à faire ce que vous maîtrisez beaucoup mieux : c’est-à-dire votre métier.

Des écarts de prix parfois importants

Et côté offre, on ne peut pas vous en vouloir de croire que les services d’un rédacteur web sont chers. Car on trouve de tout.

  • Des agences, qui facturent 30 centimes le moindre mot, pour des résultats seulement corrects.
  • Et des petites mains de la rédaction web, parfois disponibles sur les plateformes de rédaction, qui vendent leur plume à 0,02 € TTC/mot, soit 10 € pour un texte de 500 mots parfois satisfaisant.
  • Entre les deux, il existe aussi des rédacteurs spécialisés qui facturent à la journée.

La majeure partie du temps, la rédaction web étant assimilable à de la rédaction publicitaire ou copywriting, un rédacteur web facture au mot et non au signe (lettre, et ponctuation comprise) comme dans le journalisme. Soyez conscient toutefois qu’à 0,02 € TTC/mot, vous avez affaire à des débutants qui ont besoin de s’exercer et de leurs premières références clients.

Notre conseil : prenez le temps nécessaire pour bien choisir votre prestataire, agence ou rédacteur spécialisé, rédacteur débutant ou aguerri.

Prenez le temps de demander :

  • Les références du rédacteur ou de la rédactrice web dans votre métier ou votre secteur
  • Si le rédacteur propose des tarifs dégressifs si vous avez de grandes quantités de textes à commander ou des commandes régulières (exemple : rédaction d’articles pour un blog)
  • Les délais de livraison, en fonction de votre demande car le temps de livraison entre aussi en ligne de compte dans le tarif.

Est-ce que la rédaction d'articles optimisés pour le SEO peut remplacer Google Ads ?

NON, pas dans un premier temps

Nous aimerions tellement nous passer de Google Ads ! À 300€ ou 500€/mois, il est vrai que Google Ads constitue une dépense non négligeable, chaque mois. A la fin de l’année, cela représente 3 600€ ou 6 000€.

Et qu’en reste-t-il si vous coupez votre campagne ? Rien.

Et c’est la différence avec le SEO et notamment une stratégie SEO basée sur le contenu rédactionnel. Lorsque vous réussissez à positionner un article SEO en 1ère position sur une requête, le résultat est durable. Cela ne signifie pas que vous serez indétrônable, pour vous rattraper et prendre votre place, vos concurrents devront déployer des trésors d’inventivité.

En effet, si Google Ads prend en compte l’ancienneté de votre campagne dans son calcul de pertinence, les effets d’une stratégie SEO basée sur le contenu sont exponentiels. En tant que rédacteurs web, nous l’observons très clairement dans les courbes de trafic naturel de nos clients.

La proportion trafic naturel/trafic payant idéale : 70/30

Là où Google Ads gagne haut la main, c’est que vous êtes visible sur vos mots clés bien plus rapidement qu’avec une stratégie SEO basée sur le contenu. C’est indéniable. Aussi, pour ceux qui se lancent, qui commencent une nouvelle activité, nous n’avons aucune difficulté à vous conseiller de recourir à Google Ads, puis, au fur et à mesure, d’amplifier votre stratégie SEO, sans toutefois complètement stopper Google Ads.

Au final, votre trafic naturel doit représenter environ 70% de votre trafic total qui, pour rappel, est la somme du :

  • « Paid », ou trafic payant : Google Ads, Display…
  • « Social » ou trafic provenant des réseaux sociaux : Facebook, Linkedin, Twitter, Instagram, abstraction faite de publications que vous auriez sponsorisées
  • « Direct », ou trafic direct : lorsque les internautes tapent directement votre URL
  • « Referral », ou trafic provenant d’autres sites web,
  • Et enfin, du trafic provenant éventuellement de mails, de newsletters…

L’arbitre du match articles optimisés pour le SEO/Google Ads : la rentabilité

Nous ne savons pas dans quel secteur vous opérez ni qui sont vos clients. Néanmoins, nous pouvons vous dire une chose avec certitude : quel que soit le budget que vous souhaiteriez consacrer à une campagne Google Ads ou à une stratégie basée sur des articles optimisés pour le SEO, la seule donnée à prendre en compte est le coût d’acquisition.

100€ par mois pour 0 client, ce n’est pas rentable.

500€ par mois pour 3 nouveaux clients chaque mois, ça l’est beaucoup plus.

Si vous suivez notre conseil et effectuez cette bascule entre 100% de budget Google Ads/0% pour un contenu  SEO régulier, et 30%/70% vous devriez réussir à optimiser votre acquisition clients.

Est-ce qu'il vaut mieux recourir à une agence marketing pour la rédaction d'articles optimisés SEO ?

OUI et NON

Une agence est certes bien souvent un gage de qualité et ce pour de nombreuses raisons, y compris purement stratégiques. C’est aussi bien souvent une expérience et un panel de compétences qu’on ne trouve pas chez un seul rédacteur web. Mais les choses sont un peu plus compliquées que cela et, dans tous les cas, une agence est forcée de sous-traiter à un rédacteur web lorsqu’elle n’a pas les compétences en interne ou le temps/homme nécessaire pour exécuter la mission dans les délais impartis. Il se peut aussi qu’une agence sous-traite sa rédaction car le ou les rédacteurs en interne ne maîtrisent pas le sujet.

Dans tous les cas, il faudra prendre en compte la marge de l’agence sur les tarifs du rédacteur web avec qui, bien souvent, vous ne pourrez pas vous entretenir directement.

Sachez que les rédacteurs web spécialisés sont un peu moins chers que les agences web et que, si vous arrivez à vous mettre d’accord sur les termes de la collaboration (contenu, tarif, date de livraison), vous seriez très probablement gagnant.

Est-ce qu’un rédacteur SEO peut aussi rédiger des documents comme des brochures ?

OUI si…

Certes, l’écriture web est technique. Entre le balisage, la densité de mot clés, les répétitions, la rédaction web peut paraître moins qualitative que la rédaction professionnelle « classique ».

Pourtant, les recommandations de Google de créer du contenu optimisé pour des humains et non pour des robots se faisant de plus en plus pressantes, la rédaction web est condamnée à monter en qualité. Cela, un rédacteur web le sait parfaitement. Et c’est pour cette raison que certains rédacteurs web font payer cher leur services : parce qu’ils savent allier les contraintes techniques de la rédaction d'articles optimisés pour le SEO aux qualités rédactionnelles d’une véritable plume.

Par ailleurs, un rédacteur web doit aussi être capable de rédiger un livre blanc, qui est un des contenus web préconisés dans le cadre d’une stratégie de marketing de contenu. Or, un livre blanc n’est guère qu’une brochure en PDF 🙂

Pour bien se positionner sur Google, faut-il rédiger des articles très longs ?

Plutôt VRAI

En SEO, il n’existe pas de formule magique, disons-le tout de suite. Sinon, tout le monde saurait quoi faire pour arriver en première position sur les mots clés qui l’intéressent. Par ailleurs, Google tenant à présenter des contenus adaptés à chaque internaute, le moteur de recherche a tendance à personnaliser les résultats de recherche en fonction de l’internaute, reconnaissable notamment à son navigateur favori. Si votre public-cible lit plutôt des articles courts et très spécialisés, peut-être vaut-il mieux s’orienter vers cette stratégie.

C’est pourquoi on ne peut pas affirmer à 100% qu’un article long est forcément mieux qu’un article court sur le même sujet. Cependant c’est très probable. En effet, tous les spécialistes s’accordent pour dire que les articles qui se positionnent le mieux sur les moteurs de recherche sont longs, voire très longs.

Taille articles SEO bien positionnés

Combien de mots faut-il rédiger sur un sujet pour espérer bien se positionner ? Certains disent 1 600, d’autres 2 000, d’autres encore considèrent que le chiffre est autour de 1 100 mots. Sur ce sujet en revanche, tous ne sont pas d’accord.

Néanmoins, on retiendra qu’un minimum  de 1 000 mots par article est souhaitable mais, comme souvent, tout dépend de la concurrence.

Est-ce que n’importe qui peut écrire des articles optimisés pour le SEO ?

Clairement NON

C’était peut-être encore possible il y a quelques années mais aujourd’hui le niveau de qualité des contenus sur le web ne cesse de monter.  Or, lorsque vous envisagez de rédiger ou faire rédiger des articles SEO, c’est bien dans le but de vous positionner sur des mots clés, vous ne faites pas cela pour « faire joli » : vous attendez des résultats concrets.

Or, comme l’article que vous êtes en train de lire s’efforce humblement de le démontrer, la rédaction optimisée pour le SEO demande des compétences et parfois des logiciels dont vous ne disposez pas, pour savoir sur quel mot ou expression se positionner, quels synonymes et déclinaisons insérer, quels titres et intertitres rédiger.

Certes, il est toujours souhaitable d’alimenter son blog, même modestement, mais pour de nombreuses raisons et si vous n’êtes pas spécialement à l’aise avec la rédaction, nous vous conseillons de faire appel à un rédacteur web ou rédacteur SEO professionnel, si possible expérimenté dans votre secteur d’activité.

Sachez que, si les premiers rédacteurs web professionnels étaient souvent des journalistes, il existe désormais des formations en rédaction web et de nombreux ouvrages professionnels.

Résultat : au mieux, vos articles ne seront pas visibles. Au pire, vous aurez fait une dépense inutile.

Pour écrire un article SEO efficace, est-ce qu’il suffit de répéter un mot clé précis ?

NON

Soyons clair, tout article SEO a vocation à se positionner sur un mot clé et doit partir de celui-ci. Oui, vous devez définir le mot clé sur lequel vous souhaitez vous positionner. Par mot clé, on entend une expression de 2, 3 ou 4 mots.

D’ailleurs, il existe de nombreux outils pour savoir sur quels mots clés il convient de se positionner et il en existe encore d’autres pour savoir quelles déclinaisons et synonyme il faut absolument ajouter dans votre article. Et un rédacteur web peut parfois trouver cela contraignant mais c’est aussi le talent d’un bon rédacteur d’être capable d’insérer certains mots et faire en sorte que cela semble naturel.

Mais cela ne peut suffire à rédiger un texte agréable à lire, bien conçu, offrant ce petit plus à ses lecteurs afin de répondre aux questions qu’ils se posent. Et à celles dont ils n’avaient même pas conscience.

Est-ce que la rédaction web peut m’apporter des clients ?

OUI, mais à plusieurs conditions.

Tout d’abord, il convient de souligner qu’une stratégie de contenus basée sur la rédaction d’articles optimisés pour le SEO, est souvent le cœur d’une stratégie de marketing digital. L’ajout régulier de contenu à votre site plaît à Google et chaque article est une occasion de montrer votre expertise, donner confiance à vos futurs prospects, faire de l’évangélisation dans votre discipline

Sans compter que vous pourrez exploiter vos articles de blog sur les réseaux sociaux, dans votre newsletter. Vos articles de blog, s’ils sont correctement conçus, peuvent amener un prospect à vouloir « faire un essai » avec vous. Et c’est un fait, le marketing de contenu gagne tous les jours de nouveaux adeptes.

Cependant, il convient de respecter certaines conditions, comme pour commencer  faire appel à un rédacteur expérimenté, rompu à cet exercice. Hiérarchisation, balisage, densité de mots clés et de synonymes… celui-ci doit connaître son métier sur le bout des doigts.

Par ailleurs, la rédaction d’articles optimisés pour le SEO, seule, ne peut vous aider à trouver des clients :

  • les textes doivent être accompagnés d’illustrations une fois publiés sur le blog de votre site
  • Les articles doivent être ensuite diffusés, sur les réseaux sociaux mais aussi dans les forums, groupes de discussion, digg-like, plateformes de contenus…
  • Les articles du blog doivent être conçus comme de véritables pages d’atterrissage, ou landing page, exactement comme celles que vous utilisez pour vos campagnes : ils doivent contenir un dispositif de conversion (scroll popup, call-to-action, pop-up…)

Las but not least, et selon nous, le point le + important : il convient de mesurer précisément les retombées de ces articles qui seront, comme nous l’avons vu, amenés à porter leur fruits parfois d’une année sur l’autre.

Pour chaque article, un prestataire doit être capable de mesurer :

  • Le trafic généré
  • Le nombre de conversions: inscription à la newsletter, demande de devis, inscription à un webinaire...

C’est pourquoi, plus que la simple rédaction web, il convient de faire appel à un prestataire capable de piloter de bout en bout la chaîne de production : de la rédaction au reporting, en passant par la promotion de vos contenus.