Comment choisir ses sources d’information pour rédiger un article de blog ?

Comment rédiger un article de blog à partir d'informations fiables et récentes ? Tout d'abord, commençons par le commencement.

Supposons que vous cherchiez un nouveau fournisseur de PLV ou un créateur de stand de salon.

Vous avez plusieurs pistes, mais vous ne savez pas comment départager 2 sociétés qui semblent toutes deux correspondre à ce dont vous avez besoin. Et par chance, ces deux sociétés ont un site internet.

La première a quelques références et affiche un joli design, mais dans ses actualités, elle traite de sujets que vous avez déjà (trop souvent) lus et de tendances que vous avez observé vous-même depuis à peu près 2 ans.

Rédiger un article de blog à partir d'information fiables

La seconde a également une partie "Actualité". Où l'on apprend qu'elle a participé à tel salon sur le design. Que tel et tel cabinets spécialisés en tendance prévoient le grand retour des matières naturelles, exemples à l'appui. Que tel effet visuel est désormais passé de mode. Ou encore que telle nouvelle disposition réglementaire sur les présentoirs publicitaires, en vigueur à telle date, obligera désormais à afficher certaines informations.

Lequel a gagné votre attention ?

Vous avez compris l'enjeu. Mais pour produire ces actualités, il faut avoir de bonnes sources d'informations, sans pour autant se contenter de paraphraser des sites de référence - vous perdriez aussi vite l'estime que vous avez gagnée auprès de vos lecteurs/internautes/prospects.

Des informations fiables et justes : la condition sine qua non pour asseoir votre image d'expert

Cette après-midi, c'est décidé, vous allez rédiger un article de blog 500 à 1 200 mots sur un sujet que vous connaissez bien, qui concerne votre métier et les problématiques de vos clients.

Vous maîtrisez le sujet, mais pour écrire un article il faut des chiffres, des faits. Il faut étayer vos propos et prouver en filigrane que, dans la conjoncture actuelle, c'est votre réponse au problème qui est la mieux adaptée.

Et vous savez faire des recherches sur internet, bien entendu. Mais très vite, vous avez l'impression d'être submergé par la fameuse "infobésité". En effet, comment ne pas l'être lorsque, pour chaque requête tapée dans Google, plusieurs centaines de milliers voire plusieurs millions de pages correspondent peu ou prou à votre requête.

Et parmi ces résultats, il va falloir éviter les informations type "fake news" (ou infox) car c'est votre crédibilité qui est en jeu. Voici quelques axes simples pour éviter les pièges et trouver des informations exploitables.

Date, mentions légales : les informations de base à vérifier pour rédiger un article de blog

Il arrive que nous n'ayons pas vu passer telle ou telle actualité, notamment parce que le sujet n'a pas fait l'objet de beaucoup d'articles. Et lorsque nous découvrons enfin l'information, nous la traitons comme si elle venait de sortir. Or, peut-être que depuis, un événement, une réglementation a contredit cette première information, ou que la situation a évolué. Et vous vous apprêtez à citer cet article... alors qu'il date de juin 2017.

Règle n°1 : toujours vérifier la date d'une information (et, le cas échéant, si la situation n'a pas évolué depuis).

Outre les sites d'information vérifiée comme les grands médias, il arrive que d'autres sites semblent "experts" dans un domaine particulier. Or, sur internet, il suffit de mettre en ligne un site et de commencer à publier des notes pour donner l'impression aux internautes qu'ils sont sur un site d'information. Personne ne vérifiera si l'éditeur d'un site "expert" sur un sujet détient un diplôme en journalisme ou s'il invente les chiffres et les faits qu'il relate.

Or vous, vous avez besoin d'une information fiable pour rédiger un article de blog qui convainque vos publics-cibles.

Règle n°2 : lorsque vous ne connaissez pas un site internet, vérifiez toujours les mentions légales. Et essayez d'en savoir un peu plus sur le directeur ou la directrice de publication.

Images et vidéos : comment les vérifier avant de les ajouter dans votre article de blog ?

Il arrive que, bluffé par une image ou une vidéo et le commentaire qui l'accompagne, nous postions une image à notre tour, sans vérifier.

Or, il existe de nombreux écueils lorsqu'on récupère des images et des vidéos au hasard sur internet. Par exemple :

  1. partir du principe que l'image ou la vidéo a été prise/filmée en France, alors qu'elle provient de l'étranger,
  2. supposer que l'image ou la vidéo est récente, alors qu'elle date de plusieurs années,
  3. croire le commentaire qui associe l'image ou la vidéo à un événement, alors qu'elle a été prise/filmée dans un tout autre contexte,
  4. l'image a été modifiée sur Photoshop par exemple, ou rognée,
  5. la vidéo est tronquée et la scène induit en erreur.

Règle n°3 : pour les photos, toujours vérifier sur Google Image.

Règle n°4 : pour les vidéos, suivez les conseils des Observateurs France 24 

Méfiez-vous des sites parodiques !

Si certains d'entre nous connaissent bien les Gorafi et autres Nordpresse, d'autres ne savent pas encore faire la différence entre une information parodique et une information véritable. Et le moins qu'on puisse dire, c'est que certains sites parodiques reprennent tellement bien les codes du média qu'ils parodient qu'on pourrait les prendre pour des sites authentiques :

  • Logo
  • Titre
  • URL

C'est ainsi que Naddymess est la copie quasi conforme de Maddyness, le webzine des startups, ou que le désopilant El Manchar, site d'infos parodique algérien, ressemblent à s'y méprendre à des médias authentiques.

Règle n°5 : Dès qu'une information vous paraît surprenante ou ressemble à un "scoop", n'hésitez pas à consulter la liste (non exhaustive) des sites d'infox et parodique établie par L'Express (lui-même victime du phénomène).

Par ailleurs, il existe aussi des sites parodiques qui reprennent les codes des sites institutionnels afin d'usurper leur identité et diffuser de fausses informations. Souvent, leurs pages sont reprises par des internautes qui n'ont pas vérifié l'extension du domaine (.fr, .com...).

Règle n°6 : méfiez-vous d'un site avec le logo d'un Ministère s'il est en .com ou .org : les sites officiels de l'état sont tous en .gouv.fr.

N'ayez pas peur de prendre contact avec la personne ou l'entité citée dans un article

Si vous avez lu des informations contradictoires sur un sujet et que ce dernier est incontournable pour votre article, rien ne vaut la bonne vieille méthode qui consiste à prendre contact directement avec la personne ou l'entité citée.

Qu'il s'agisse d'une entreprise, d'une association, d'un responsable politique, peu importe. Et il n'y a pas de raison qu'on vous oppose une fin de non recevoir si vous êtes en mesure d'expliquer, bien entendu, pourquoi vous avez besoin de cette information.

Avec un peu de chance, vous obtiendrez peut-être même une information exclusive et encore plus récente...

Règle n°7 : adressez-vous directement aux premiers concernés et si possible, recoupez l'information avec deux autres sources.

A vous de jouer !